La diplomatie pour les nuls

Le revers essuyé mercredi par Didier Reynders n’est pas une bonne nouvelle pour la Belgique - il est toujours regrettable que la direction d’une institution internationale échappe à l’un de nos compatriotes, a fortiori quand il a la réputation d’être compétent, voire brillant.