Edito: Bas les masques!

La N-VA a rendu public son programme institutionnel. Décoiffant, stupéfiant, horrifiant. La N-VA veut non seulement déshabiller la Belgique, mais aussi la démanteler, la détruire... L'édito de Francis Van de Woestyne.

Francis Van de Woestyne
Edito: Bas les masques!
©Photonews

La N-VA a rendu public son programme institutionnel. Décoiffant, stupéfiant, horrifiant. La N-VA veut non seulement déshabiller la Belgique, mais aussi la démanteler, la détruire.

1. Ce n’est en fait qu’une demi-surprise. L’article 1er des statuts du parti précise, depuis longtemps, l’objectif à long terme de la N-VA : la création d’un Etat flamand indépendant membre de l’Union européenne.

2. Ceux qui ont cru que le parti était, quand même, finalement, en y réfléchissant bien, tout compte fait… un parti avec lequel il est possible de négocier au niveau fédéral, doivent se rendre à l’évidence. Il est exclu de trouver un terrain d’entente avec la N-VA. Ceux qui se rassuraient en vantant les mérites de son programme socio-économique libéral – et donc acceptable – doivent bien se rendre compte aujourd’hui que le projet institutionnel, qui y est intimement lié est lui, totalement inacceptable.

3. Il y a une multitude d’éléments choquants dans le programme de la N-VA. Le “pire”, si l’on ose dire, c’est la conception que les nationalistes flamands ont de Bruxelles, une sorte de Région croupion qui ne disposerait pas des mêmes prérogatives que les deux autres entités. Les Bruxellois, les Flamands de Bruxelles, apprécieront.

4. C’est clair. Aucun parti francophone ne pourra s’accorder avec la N-VA. La balle est maintenant dans le camp des partis flamands. Y en a-t-il un, un seul, en dehors du VB, qui pourra se reconnaître dans ces thèses séparatistes ? A dire vrai, la N-VA a rendu service aux fédéralistes en enlevant son déguisement : avant d’être libérale, elle est et reste séparatiste. Donc infréquentable dans un gouvernement fédéral.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...