Édito: un déséquilibre qu’on espère fortuit

Si, le soir du 25 mai, quelqu’un avait osé affirmer que le MR obtiendrait dans le prochain gouvernement fédéral le poste de Premier ministre, ainsi que ceux des Affaires étrangères, des Classes moyennes, du Budget, des Pensions, de l’Energie et de la Mobilité, il n’aurait soulevé que sarcasmes et incrédulité. Et pourtant...

Vincent Rocour
Édito: un déséquilibre qu’on espère fortuit
©Belga
Si, le soir du 25 mai, quelqu’un avait osé affirmer que le MR obtiendrait dans le prochain gouvernement fédéral le poste de Premier ministre, ainsi que ceux des Affaires étrangères, des Classes moyennes, du Budget, des Pensions, de l’Energie et de la Mobilité, il n’aurait soulevé que sarcasmes et incrédulité. Et pourtant, curieusement, maintenant que le casting est connu, on ne peut retenir une certaine déception, voire un certain...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet