Édito: L’honneur du Parlement européen

Le Parlement européen s’est prononcé pour que les 880 000 entreprises de l’Union concernées soient obligées de vérifier, à chaque étape de la production, l’origine de l’étain, du tungstène, du tantale et de l’or qu’elles utilisent et exploitent. Ce vote honore ceux qui l’ont porté. Un édito d'Olivier Le Bussy.

Édito: L’honneur du Parlement européen
©Photo News
Olivier Le Bussy
Un édito d'Olivier...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet