Edito: le danger de la "vetocratie"

On ne peut pas, d’une part, espérer de ses vœux l’avènement d’une Europe fédérale et d’autre part, vouloir une Europe à la carte. C’est pourtant cette position schizophrénique que la Région wallonne a adoptée en refusant de donner au gouvernement fédéral la délégation dont il avait besoin pour signer le Ceta. Un édito de Francis Van de Woestyne.

Francis Van de Woestyne
Edito: le danger de la "vetocratie"
©Photo News
On ne peut pas, d’une part, espérer de ses vœux l’avènement d’une Europe fédérale et d’autre part, vouloir une Europe à la carte. C’est pourtant cette position schizophrénique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité