Edito: Qu’on écarte ces sangsues…

Un édito de Francis Van de Woestyne
Edito: Qu’on écarte ces sangsues…
©Devoghel
Dix ans après la mise au jour des malversations dans les structures du logement social wallon, le mal est toujours là. Les parvenus sont toujours là. Les recherches ont révélé la persistance de pratiques politiques...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité