Edito : Emplois ou dividendes ? Avec BNP Paribas Fortis, l'Etat belge a choisi…

La banque BNP Paribas Fortis va supprimer 267 de ses 678 agences belges d’ici 2021. La facture sociale est très lourde : pas moins de 2200 emplois passeront à la trappe. La banque dit vouloir amortir le choc : il n'y aura pas, assurent les responsables, de licenciement sec, 1600 départs seront "volontaires" et plus de 1.000 personnes bénéficieront d'un plan d'accompagnements sociaux. Il n'empêche, il y a, dans ce dossier, une série de paradoxes.

Edito : Emplois ou dividendes ? Avec BNP Paribas Fortis, l'Etat belge a choisi…
©REPORTERS
Un édito de Francis...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité