Edito: la chose la plus horrible, inhumaine, que cet effroyable virus impose, c’est la solitude dans la mort

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Edito: la chose la plus horrible, inhumaine, que cet effroyable virus impose, c’est la solitude dans la mort
© Shutterstock

Un édito de Francis Van de Woestyne.

La vie est parfois injuste. Il est des destins privilégiés, d’autres plus durs à mener à bien. La vie est ce qu’elle est. À nous d’en faire des chemins de lumière, solidaires, de répandre

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet