Edito: Une démocratie en souffrance

Un édito de Vincent Slits

Edito: Une démocratie en souffrance
©HAULOT ALEXIS
Très discrète ces dernières semaines, la N-VA s’est replacée ce week-end au cœur de l’arène politique. Son président, Bart De Wever, a en effet laissé entendre que l’extension de la loi sur l’avortement, qu’il juge "scandaleuse", constituerait un point de rupture dans la perspective de la formation d’un prochain gouvernement de plein exercice au fédéral. Le parti nationaliste flamand s’aligne ainsi sur la position du CD&V. Ce débat éthique, complexe et ultrasensible, risque bien de s’enflammer, à nouveau, dès cette semaine sur les bancs de la Chambre.

Au-delà des convictions intimes et personnelles de chacun, la démocratie - et c’est tout son sens - doit permettre à une majorité, si elle existe, de pouvoir voter des lois. Le Parlement ne peut être bafoué, instrumentalisé, contourné. Mais cette crise dans la crise illustre aussi le clivage nord-sud sur les questions éthiques et la difficulté de pouvoir encore trouver dans ce pays des voies de compromis entre communautés et de compréhension mutuelle entre les

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet