Edito: l’Union européenne doit composer avec un voyou à sa porte

Un édito d'Olivier le Bussy.

Edito: l’Union européenne doit composer avec un voyou à sa porte
©afp
Est-on vraiment étonné que le gouvernement britannique menace de ne pas respecter l’accord sur le Brexit, conclu il y a moins d’un an et en vigueur depuis février ? Certes, on ne peut être que très désagréablement surpris de constater que le pays berceau de l'état de droit annonce, toute honte bue, qu’il s’apprête à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité