Edito: l’Union européenne ne peut pas céder au chantage

Un édito d'Olivier le Bussy.

Edito: l’Union européenne ne peut pas céder au chantage
©AFP
La menace planait, mais peu nombreux étaient ceux qui, dans l’Union européenne, imaginaient que la Hongrie et la Pologne la mettraient à exécution. Pour s’opposer à la création d’un mécanisme liant versement des fonds européens et respect de l’état de droit, les deux pays bloquent l’adoption du budget européen 2021-2027 et du plan de relance de 750 milliards d’euros. Le Premier ministre hongrois Orban et le Polonais Morawiecki prétendent que cet instrument de conditionnalité budgétaire...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité