Edito: Alexeï Navalny est un prisonnier politique

Un édito de Sabine Verhest.

Edito: Alexeï Navalny est un prisonnier politique
©AP
L’influence politique de l’opposant n° 1 au Kremlin serait-elle plus forte en exil à l’étranger ou en prison en Russie ? Si le dilemme se posait en ces termes, Alexeï Navalny n’a jamais laissé paraître le moindre doute sur ses intentions : sa vie est à Moscou, son combat se livre en Russie. Malgré les avertissements clairs des autorités, il a choisi de rentrer, après avoir été soigné en Allemagne des séquelles de son empoisonnement. Sa décision témoigne d’un sacré...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet