Edito: La dangereuse dérive du régime russe

Un édito de Sabine Verhest.

Edito: La dangereuse dérive du régime russe
©AFP
Le pouvoir russe aurait pu continuer à harceler Alexeï Navalny, à le condamner à de multiples peines administratives, à perquisitionner ses bureaux, à le réduire à un "blogueur insignifiant" dont on tait le nom. Mais, après avoir échoué à l’éliminer physiquement, il a choisi d’écraser l’opposant en l’envoyant en colonie...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité