Edito: France et génocide, un grand pas, mais…

Un édito de Marie-France Cros.

Le président français Emmanuel Macron (à gauche) aux côtés de l'historien Vincent Duclert, qui dirige la commission chargée d'étudier le rôle de la France dans le conflit au Rwanda.
Le président français Emmanuel Macron (à gauche) aux côtés de l'historien Vincent Duclert, qui dirige la commission chargée d'étudier le rôle de la France dans le conflit au Rwanda. ©AFP
Après seize ans de déni de Paris, le président Nicolas Sarkozy avait reconnu, en 2010, "des erreurs" de la France lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994 (un million de morts, des Tutsis tués pour leur ethnie, des Hutus pour refus de participer aux massacres). La commission Duclert, formée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité