Edito: c’est fini, de "jouer" avec notre vie privée

Un édito de François Mathieu.

Edito: c’est fini, de "jouer" avec notre vie privée
©shutterstock
Quel bel exercice d’introspection que celui que le patron de l’Autorité de protection des données (APD) David Stevens nous donne. Il se défend rudement bien. À lire son interview, quelques images fugaces...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité