Edito : l’Europe s’apprête à changer d’ère

Un édito d'Olivier le Bussy

placeholder
© Belga

Pour espérer réaliser son objectif de neutralité climatique à l’horizon 2050, l’Union européenne doit d’abord tenir son engagement de réduire d’au moins 55 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 (par rapport aux niveaux de 1990). Les destinations sont connues, le chemin pour les rejoindre reste à tracer. La Commission européenne a présenté ce mercredi sa feuille de route pour la décennie en cours.
Le paquet législatif présenté mercredi comprend une douzaine de textes ayant trait au climat, à l’énergie, aux transports, au logement, à la fiscalité, au commerce, à l’usage des terres, au partage de l’effort à fournir, entre États membres et entre les couches sociales. Il ouvre le chantier d’une transformation, impérieuse et profonde, de nos sociétés et de nos économies dont on peine encore à mesurer l’ampleur et la rapidité – à moins que nous en soyons conscients sans oser nous l’avouer.
Fruit d’un travail préalable intense, les propositions de la Commission vont à présent faire l’objet de débats vifs et de négociations acharnées entre groupes politiques au Parlement européen et entre États membres au Conseil. Reviendra ensuite aux deux institutions la responsabilité d’arrêter ensemble des choix politiques, avec cette limite que les ambitions affichées – déjà jugées insuffisantes par les organisations de défense de l’environnement – ne peuvent être revues à la baisse.
Car, alors que les effets délétères du dérèglement climatique sont désormais indéniables et visibles du Canada à la Sibérie, en passant par la Wallonie, c’est de survie qu’il s’agit. Comme l’a souligné le vice-président de la Commission en charge du Pacte vert, Frans Timmermans, “nous sommes en train de nous heurter aux limites de la planète”.

L’Union ne sauvera pas le monde seule, mais doit faire sa part, et peut-être un peu plus. Elle doit saisir l’opportunité de démontrer sa valeur et son utilité en unissant ses États membres, ses citoyens, ses scientifiques, ses entreprises autour d’un projet mobilisateur : façonner le changement d’ère qui s’ouvre.

Sur le même sujet