Edito: le temps des questions viendra

Un édito de François Mathieu

placeholder
© Belga
Il y avait la crise financière et sociale. Il y eut la crise sanitaire. Une crise identitaire, aussi. Voilà que s’invite une crise météorologique. À l’heure actuelle, la solidarité permet d’apaiser un peu la désolation sur le terrain. Les élans de solidarité se multiplient depuis vendredi un peu partout à travers la Belgique. Nécessité fait loi, et cette solidarité constitue sans doute pour beaucoup de concitoyens et d’entreprises une véritable planche de salut. Mais le temps des constats ne durera pas longtemps. L’eau ne s’est pas encore retirée de toutes les contrées dévastées que, déjà, déferlent les questions. Le réchauffement climatique est bien entendu au bord de nombreuses...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet