Édito: une copie à revoir profondément

Un édito de François Mathieu.

Édito: une copie à revoir profondément
© Shutterstock
Notre système de pension ? Il ressemble de plus en plus à un immense paquebot, à étages multiples, qui aurait pris l'eau il y a de très nombreuses années, et qui aurait subi les avaries du temps. Il devrait être profondément rénové mais pour cela, il faut le sortir de l'eau. Cela ne se fait pas parce que l'état dans lequel il se trouve n'autorise plus de manipulation importante. Pour le dire autrement, notre système de pension est difficilement contrôlable, parce qu'il coûte de plus en plus cher, de l'ordre de 1,5 à 2 milliards chaque année. Il l'est d'autant moins qu'il est d'une complexité sans nom, et porteur d'inégalités, entre hommes et femmes, entre générations, entre statuts… Cela fait 20 ans que les différents exécutifs qui se sont succédé à la tête de notre pays l'auscultent de long en large - on ne compte plus les "études" sur le sujet...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet