Edito : le leadership américain doit se réinventer

Un édito de Philippe Paquet

Edito : le leadership américain doit se réinventer
©AFP
Nul n’aurait imaginé que le vingtième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 serait assombri par le spectaculaire retour au pouvoir des talibans - ces mêmes talibans qu’une coalition internationale emmenée par les États-Unis avait voulu jeter aux oubliettes de l’Histoire pour avoir été les complices d’Al Qaïda. Ce revers est d’autant plus cinglant que rien ne permet de croire que les talibans aient...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet