La "taxe avion", reflet d’un budget mal ficelé?

Un édito de François Mathieu.

La "taxe avion", reflet d’un budget mal ficelé?
©MAXPPP
On la sentait dans les cordes, l’opposition. L’accord "Made in Vivaldi", même très imparfait, répondait en effet aux principales critiques adressées par l’opposition au gouvernement. En relevant notamment les bas et moyens salaires via un mini "tax shift", en prolongeant le tarif social et en prévoyant un "chèque énergie" de 80 euros, la Vivaldi répond au PTB qui clame depuis belle lurette...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité