Le grand ras-le-bol des directions d’école

Un édito de Dorian de Meeûs.

Le grand ras-le-bol des directions d’école
©Shutterstock
Elles sont totalement débordées, épuisées. Les directions des écoles touchées par le Covid-19 en perdent leur latin tant elles n'en peuvent plus. Dès que le virus entre dans l'établissement, elles vivent - ce qu'elles appellent - "un enfer". La gestion des élèves et des enseignants contaminés représente une surcharge de travail pour ces responsables qui n'en manquaient déjà pas avant la crise sanitaire. S'ajoutent à cela des consignes complexes, mais aussi des règles incomprises, ainsi qu'une averse d'informations provenant de l'ONE, des communes, de la Fédération Wallonie-Bruxelles… Et pour ne rien arranger, les responsables d'établissements ne peuvent compter sur le moindre soutien logistique ou aide en personnel, ni même sur des lettres-types mises à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet