Refuser la tyrannie des sondages

Un édito de Philippe Paquet.

Refuser la tyrannie des sondages
©Shutterstock
C'est un geste fort et inhabituel que pose le quotidien régional Ouest-France. Parce que "l'obsession sondagière […] nous berce d'illusions et nous aveugle", parce que "le temps passé à commenter les sondages détourne les personnalités politiques et les médias de l'essentiel", son rédacteur en chef, François-Xavier...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet