Il faudra construire autrement

Un édito de Stéphane Tassin.

Il faudra construire autrement
©Tonneau Michel
À entendre les autorités wallonnes, on peut en déduire qu’il est fini le temps où on construisait en dépit du bon sens. Il faut dire que les inondations de la mi-juillet ont révélé que le bâti en zones inondables était plus important que ce que l’on pouvait penser auparavant. Certes, les violentes pluies de cet été resteront (jusqu’aux prochaines) les plus graves jamais...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet