Un système fiscal pourri jusqu’à l’os

Un édito signé François Mathieu.

Un système fiscal pourri jusqu’à l’os
©Shutterstock
L’un des plus gros chantiers de cette législature - la réforme de l’impôt des personnes physiques (IPP) - pouvait-il décemment se concevoir dans un premier temps à l’abri des regards, par un groupe d’experts dont la composition tenait du secret d’État ? Non. Trois fois non. Parce que, si la déclaration gouvernementale est claire sur les grandes lignes, elle ouvre tous les champs des possibles pour y arriver. Avoir un regard sur l’état des lieux...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet