Le gouvernement bruxellois, une poule sans tête

Un édito de Dorian de Meeûs.

Le gouvernement bruxellois, une poule sans tête
©Belga
Au début de la crise sanitaire, Rudi Vervoort était un ministre-Président particulièrement discret. Après l’effacement médiatique, place à l’isolement politique. Quatre partis de la majorité (hors PS et Écolo) ont déposé une proposition d’ordonnance pour permettre aux chauffeurs Uber de reprendre du service rapidement. Si l’interdiction de fonctionner de la plateforme a mis le feu aux poudres, elle a surtout souligné les innombrables tensions entre les partenaires de la majorité bruxelloise. Et, plus singulièrement, entre le PS et Écolo. Vu que cette...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet