En attente de fusion

Un édito de Dorian de Meeûs.

En attente de fusion
©BELGA / Licoppe
Depuis plus de quatre ans, les Universités UCLouvain et Saint-Louis veulent convoler. Mais voilà, ce projet, qui réunit 34 000 étudiants et près de 5 000 académiques et scientifiques, est mal perçu par l’ULB. Ses autorités académiques y voient un cheval de Troie louvaniste qui fragmenterait le paysage académique en terres bruxelloises en y consolidant le pilier catholique. La fronde laïque pour empêcher cette fusion ne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité