Briser le cycle de la justice sélective

Un édito de Sébastien Gobert.

Briser le cycle de la justice sélective
©BELGA

Petro Porochenko a gagné un sursis. Ce mercredi, un tribunal de Kiev a décidé de son maintien en liberté, malgré les accusations de "haute trahison" qui pèsent sur l'ancien président ukrainien (2014-2019). Mais la saga judiciaire, et le cirque de manifestations qui l'accompagnent, sont loin d'être finis.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...