Il faudra bien nous retrouver

Un édito de Dorian de Meeûs.

Il faudra bien nous retrouver
©BELGA
Au-delà de la violence inouïe de groupuscules d’émeutiers, des dizaines de milliers d’Européens ont défilé dans les rues de Bruxelles pour exprimer leur ras-le-bol face aux mesures sanitaires et exiger le respect de la démocratie et du droit. Si le sentiment de “ras-le-bol” de cette pandémie semble unanime, il est regrettable de dénoncer sans nuance (et sans masque) des mesures qui ont aussi permis de ralentir les contagions, d’éviter davantage de décès et d’échapper à des confinements plus sévères. Cette coalition européenne...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet