Une force de réaction non rapide

Un édito de Dorian de Meeûs

Une force de réaction non rapide
©HATIM KAGHAT/BELGA
Face aux files interminables sur les trottoirs bruxellois et aux couvertures pour seules protections au froid glacial, la volonté ne suffit pas, soyons efficaces. Les réfugiés ukrainiens, souvent vulnérables ou accompagnés d’enfants de moins de trois ans, méritent un vrai accueil. À ce rythme, le nombre de personnes...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité