Pas elle

Un édito d'Olivier le Bussy.

Pas elle
©AP
À quelques jours du second tour de l'élection présidentielle, le chancelier allemand, Olaf Scholz, les Premiers ministres espagnol, Pedro Sanchez, et portugais, Antonio Costa, se sont adressés aux électeurs français, dans une tribune publiée jeudi par le quotidien Le Monde. Ni le nom d'Emmanuel Macron ni celui de Marine Le Pen ne sont cités, mais le message du trio ne souffre d'aucune ambiguïté. Pour le résumer en deux mots : "Pas elle". Ne donnez pas votre voix à la candidate d'extrême droite. Exceptionnelle, cette...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité