Le vide abyssal n’est pas une option

Un édito de François Mathieu.

Le vide abyssal n’est pas une option
©BELGA
La concertation sociale que le gouvernement actuel appelait de ses vœux les plus chers à l'entame de cette législature est à l'image de la Vivaldi : un amas de divergences. Surtout sur le plan socio-économique. L'échec des partenaires sociaux à se mettre d'accord sur le "deal emploi" avait beau être attendu, il est regrettable à plus d'un titre. Hormis un avis rendu sur la problématique des malades de longue durée - saluons-le ! - la concertation sociale est quasi au point mort depuis des mois. "La...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité