Les conservateurs britanniques, parti du chaos

Un édito d'Olivier le Bussy.

Les conservateurs britanniques, parti du chaos
©AFP
En mai 2015, le Premier ministre conservateur David Cameron, en campagne pour sa réélection, avait mis les Britanniques "face à un choix simple et inéluctable : la stabilité et un gouvernement fort avec moi, ou le chaos avec Ed Miliband", son rival travailliste. La suite est connue.
Les tories l'ont emporté. David Cameron a, comme promis, organisé l'année suivante un référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne. L'a perdu, après une campagne maladroite qui n'a jamais trouvé la parade face à celle menée, à grand renfort de mensonges, par son rival...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité