Les crimes odieux de la junte birmane

Un édito de Philippe Paquet

Photographies non datées divulguées par la junte birmane. À gauche, Kyaw Min Yu, 53 ans, et à droite, Phyo Zeya Thaw, 41 ans.
Photographies non datées divulguées par la junte birmane. À gauche, Kyaw Min Yu, 53 ans, et à droite, Phyo Zeya Thaw, 41 ans. ©AFP
Les militaires au pouvoir en Birmanie nous ont malheureusement habitués aux pires atrocités. Ils ont traité jadis de façon inhumaine leur plus célèbre opposante, Aung San Suu Kyi - et ils recommencent aujourd’hui. Ils n’ont cessé de brutalement réprimer toute forme de contestation,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet