Énergie : de la parole aux actes

Un édito de François Mathieu.

Énergie : de la parole aux actes
©Shutterstock
Engie : 5 milliards d’euros de bénéfice net au premier semestre, dont plus d’un milliard pour la filiale belge - merci le nucléaire, depuis belle lurette amorti. Exxon : 17 milliards d’euros sur le… seul deuxième trimestre. ENI : 3,8 milliards d’euros ; Total Énergies : 5,7 milliards. De mars à juin également. Les chiffres, égrenés, donnent le tournis. Ils peuvent surtout choquer. Le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, a d’ailleurs dit tout haut ce que beaucoup de monde pensent...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité