Charles III, un roi de transition ? Pas si vite…

Un édito de Dorian de Meeûs.

Charles III, un roi de transition ? Pas si vite…
©AFP
La Reine est morte, vive le Roi ! Aucune place n'est laissée au vide, ni au doute. Dès lors, à peine Elizabeth II avait-elle rendu son dernier soupir à Balmoral que le trône passa immédiatement à son fils aîné, l'éternel héritier. Sa première décision fut de se faire appeler Charles III....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité