Enfin, ça bouge…

Un édito de Dorian de Meeûs.

Enfin, ça bouge…
©Jean-Luc Flémal
Enfin. Après des mois et des mois de tergiversations, de promesses en l’air et de déclarations de bonnes intentions, la ministre fédérale de l’Énergie propose de taxer les surprofits considérables des producteurs d’électricité, qu’ils soient actifs dans le nucléaire ou le renouvelable. Dans le même temps, Tinne Van der Straeten (Groen) veut imposer une contribution de solidarité aux producteurs et distributeurs de gaz, charbon et pétrole. Le récent accord européen de limitation des surprofits offre une base juridique à notre gouvernement pour avancer. Les États membres se sont accordés sur un plafond fixé à 180 euros par MWh, la Belgique table sur 130 euros pour les producteurs actifs sur notre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité