Drogues: plus de chèque en blanc !

La drogue abonde en Belgique. En matière d’accompagnement et de prévention, la Belgique est très loin d’être restée inactive. Fort bien. Mais l’offre est telle que la lutte semble un peu "désespérée". Faut-il pour autant baisser les bras ? Certainement pas.

Drug dealer holding bag with cocaine on black background, closeup
La Belgique est une terre d'accueil et de transformation importante de drogues ©Copyright (c) 2018 New Africa/Shutterstock. No use without permission.
La disponibilité des drogues, comme l’a montré notre dossier sur la cocaïne publié ces derniers jours, est interpellante en Belgique. Et ce ne sont pas les nombreuses saisies, assorties d’une hyper-communication des autorités, qui y changent quoi que soit : l’offre abonde. La Belgique, terre d’importation et de transformation de drogues, voit ainsi d’autres maux prendre de l’ampleur, comme le sans-abrisme, les troubles psychiatriques et la criminalité juvénile. En matière d’accompagnement et de prévention, la Belgique est très loin d’être restée inactive. Fort bien. Mais l’offre est telle que...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité