Pas à la hauteur, cette réforme

Un édito de François Mathieu.

 Vincent Van Peteghem
Vincent Van Peteghem, vice-Premier ministre et ministre des Finances. ©BELGA
Un coup à gauche, un coup à droite. Un changement par-ci, une modification par-là. La réforme des droits d’auteur symbolise à merveille une forme de vacuité dans laquelle le ministre des Finances se meut avec adresse, il faut le lui concéder. Nous, on a arrêté de...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité