Alors, monsieur Macron, “vive le sport” ?

Un édito de Nicolas Ghislain

FILE - Prime Minister of the State of Qatar, Khalid Bin Khalifa Bin Abdulaziz Al Thani, left, receives a gift from FIFA President Gianni Infantino during the FIFA congress at the Doha Exhibition and Convention Center in Doha, Qatar, Thursday, March 31, 2022.A recent outpouring of local anger to scenes of foreign artists and models reveling in Qatar underscored the tensions tearing at the conservative Muslim emirate(AP Photo/Hassan Ammar, File)
Le Premier ministre du Qatar, Khalid Bin Khalifa Bin Abdulaziz Al Thani, et le président de la Fifa, Gianni Infantino, le 31 mars 2022. ©Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
“Il ne faut pas politiser le sport.” La phrase d’Emmanuel Macron, s’adressant à des jeunes, jeudi à Bangkok, pourrait prêter à sourire. Dans la bouche d’un président français dont un prédécesseur a tant œuvré dans l’ombre pour que la Coupe du monde de football...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité