Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Les chiffres sont éloquents. En 2018, il y a eu, en Région bruxelloise, 3 833 accidents qui ont fait 4 334 blessés légers, 177 blessés graves : 21 personnes y ont perdu la vie. Même si ces chiffres sont en recul, on ne peut se contenter de cette triste statistique. La généralisation des 30 kilomètres/heure dans les zones urbaines, envisagée par les négociateurs bruxellois, est de nature à réduire le nombre d’accidents et à rendre la ville plus agréable. Encore faut-il que la mesure soit bien pensée, bien encadrée. Les rues de Bruxelles ne sont pas sûres. Promeneur, cycliste, client attablé à la terrasse d’un café, il nous est tous arrivé d’être frôlé par un automobiliste inconscient, à la recherche de sensations fortes. Ringard. Pour des raisons de sécurité d’abord, pour réduire la pollution sonore ensuite, il est impératif que les automobilistes lèvent le pied.

(...)