Edito Un édito de Dorian de Meeûs.

Vendredi dernier, les droits de douane américains ont été relevés, de 10 % à 25 %, sur une liste de produits chinois importés valant 250 milliards de dollars. Réplique immédiate de Pékin, ce lundi : hausse des taxes chinoises sur 60 milliards de dollars de biens américains. Victimes collatérales de ces tensions, les bourses boivent la tasse.