Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Ce jeudi, la Chambre vivra une des plus sombres rentrées parlementaires de ces dernières années. L’extrême droite flamande y fera un retour en force, conquérante et victorieuse. Et face à elle, des partis démocratiques hésitant entre deux stratégies : ignorer le Belang, au risque de passer pour des indolents, ou s’y opposer, au risque de donner à ces gens une attention qu’ils ne méritent pas.

(...)