Edito

Un édito de François Mathieu.

"Hmmm, disons que l’amélioration de la trajectoire budgétaire aurait pu être plus structurelle." C’est la réponse d’une source de la Commission européenne à la question de savoir comment elle jugeait le bilan du gouvernement Michel sur le plan budgétaire. On entend déjà l’opposition se délecter de cette petite phrase, mais la réalité est plus complexe.