Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Les jeunes et les parents manifestent depuis quelques semaines pour réclamer une politique climatique et énergétique plus ambitieuse. Bravo. La conscientisation à l’état déplorable de notre environnement mérite bien que l’on sacrifie quelques heures de cours pour autant, bien sûr, que "brosser" n’empêche pas de "bosser". Et pour autant que les heures passées à battre le pavé soient précédées et suivies d’une réflexion sur les actions individuelles et collectives à mener pour faire respirer la Terre.