Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

La présidence de la commission de l’Intérieur de la Chambre sera exercée au cours de la législature par un élu du Vlaams Belang. L’affaire n’est pas banale. Ce n’est pas la première fois que le Belang préside les débats d’une commission. Mais celle de l’Intérieur est par nature sensible.

À la rentrée parlementaire, le président de la Chambre, Patrick Dewael avait développé des trésors d’habileté pour empêcher d’être assisté par un élu du Belang, Dries Van Langenhove, inculpé d’infractions aux lois sur le racisme et le négationnisme.

(...)