Edito Un édito de Francis Van de Woestyne.

Comme un chat le fait avec une souris qu’il tient dans ses griffes, l’opposition joue avec le gouvernement moribond. Si les opposants à Charles Michel ne veulent pas qu’il continue à gérer le pays avec un exécutif minoritaire, pourquoi diable ne déposent-ils pas une motion de méfiance ? Parce qu’on ne peut pas débattre de la méfiance à l’égard d’un gouvernement jugé "illégitime", répond l’opposition. Facile…

(...)