Edito

Un édito de Vincent Slits.

En plein cœur de l’été, Donald Trump vient d’enflammer les marchés boursiers, assommés par la perspective d’une escalade sans précédent dans la guerre commerciale qui oppose les États-Unis à la Chine. En se disant prêt jeudi à infliger, à partir de septembre, des droits de douane supplémentaires de 10 % sur les 300 milliards de dollars d’importations chinoises jusqu’ici épargnées, l’imprévisible président américain a fait souffler un vent de déprime sur les places financières de la planète. En Europe, les Bourses ont même vécu leur plus forte baisse de l’année.