Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Matteo Salvini, le chef de file de La Ligue, a décidé de mettre le feu aux poudres italiennes. Conforté par des sondages très favorables à son parti, l’homme fort du gouvernement italien a réclamé la tenue d’élections anticipées, à l’automne. Si le président de la République accepte de dissoudre le Parlement, le scrutin pourrait conduire à l’installation d’un exécutif d’extrême droite en plein cœur de l’Europe.

(...)