Edito

Un édito de Dorian de Meeûs.

Souvenez-vous, la coalition suédoise annonçait, en juillet dernier, vouloir lutter contre le problème des métiers en pénurie. Combat plus que nécessaire, la Belgique dénombrant pas moins de 135 000 emplois vacants. Face au taux de chômage en Wallonie (13,2 % de la population active) et à Bruxelles (15,7 %), il y a urgence à rapprocher l’offre et la demande.

(...)