Edito

Un édito de Vincent Slits.

La tension est encore montée d’un cran jeudi dans le ciel aérien belge, provoquant même quelques courts-circuits politiques. En cause, les dernières actions en date des contrôleurs aériens de Skeyes, qui pour certains d’entre eux se portent malades depuis plusieurs semaines maintenant, provoquant l’annulation ou le retard de très nombreux vols.